Manger des Fruits et Légumes de Saison

Pourquoi faut-il privilégier les fruits et légumes de saison ?

Des études européennes ont montré que les enfants et adolescents n’ont pas conscience que l’agriculture est la source de leur alimentation. Par ailleurs, ils ont peu de notions sur les modes de production et de transformation ou encore sur la saisonnalité des produits agricoles et agroalimentaires.(1)

En effet, notre alimentation reste largement déconnectée de la manière dont elle arrive jusque dans nos assiettes. Depuis quelques temps, des initiatives se développent notamment avec la blockchain (2). Leur objectif est d’assurer la traçabilité et la transparence des produits achetés par les consommateurs. Néanmoins, nous avons toujours assez peu d’informations sur les sources de production.

Par ailleurs, nous cherchons de plus en plus à nous inscrire dans une démarche environnementale et à sensibiliser les plus jeunes à ce sujet d’actualité. Il ne fait aucun doute que manger des fruits et légumes de saison permet de contribuer à préserver l’environnement, et par la même occasion, votre santé !

enfant qui tient un oignon frais

Voici donc un petit tour d’horizon des bonnes raisons de manger de saison et (de préférence, quand c’est possible) local :

Les fruits et légumes de saison répondent à nos besoins nutritionnels

On ne le répètera jamais assez : la nature est vraiment bien faite ! Nous faisons partie intégrante de cette nature et de notre environnement. Tout est interdépendant. La vie sur Terre, de manière générale, est intimement connectée et liée. Depuis que nous sommes sur Terre, la nature a toujours mis à notre disposition ce qu’il y avait de meilleur pour notre alimentation.

C’est pour cette raison que nous ne retrouvons pas les mêmes fruits et légumes au fur et à mesure que les mois passent.

En effet, en hiver, lorsqu’il fait froid, notre corps nécessite davantage de nutriments et de calories. C’est à ce moment là que les légumes “mal aimés” entrent en scène : brocolis, choux, courges, etc. Notre corps a également besoin de vitamine C pour lutter contre les petits microbes du quotidien. Les agrumes, eux, pleins de vitamine C, ont davantage la côte : citrons, clémentines, oranges, …

aubergines

En revanche, en été, lorsqu’il fait plus chaud, notre corps dépense moins de calories, mais a davantage besoin d’eau. C’est la raison pour laquelle on retrouve des légumes et des fruits qui en sont gorgés : tomates, courgettes, melons, fraises, etc. 

Ils ont subi moins de traitements

Un fruit ou légume vendu hors saison aura, soit poussé sous serre pour compenser le manque de chaleur et d’ensoleillement ;  soit été aspergé de produits chimiques pour accélérer son développement. Il pourra également avoir été importé d’un pays lointain. Or, dans certains pays, les règlementations sanitaires en termes de culture ne sont pas aussi encadrées qu’en France ou en Europe. Et nous n’avons aucun moyen de savoir quels produits ou techniques ont été utilisées pour faire pousser le fruit ou le légume en question.

En choisissant un produit de saison, il aura mûri naturellement au soleil. Il sera donc plus savoureux. Par ailleurs, les sols sur lesquels sont plantés les fruits et les légumes possèdent leurs propres caractéristiques. C’est pour cette raison que plantés hors saison ou hors sol adapté, un fruit ou un légume aura besoin d’un petit coup de pouce chimique pour pousser. C’est ce qui explique aussi qu’en France, certaines régions sont plus propices à la culture de certains produits. Il est donc important d’en tenir compte lors de la plantation. Car un légume ou un fruit n’aura pas les mêmes besoins et la qualité du sol jouera un rôle déterminant pour son développement.

cueillette de tomates

Consommer de saison, c'est valoriser les circuits courts

Si vous faîtes vos courses en supermarché, vous aurez probablement remarqué que les fruits et légumes consommés hors saison ne viennent pas de France. Prenons l’exemple des fraises que l’on retrouve souvent dès le mois de février voire janvier. Si vous regardez les affichages, elles viennent bien souvent d’Espagne ou du Maroc. Certes, ces pays bénéficient d’un ensoleillement plus important, mais les fruits ont poussé sous serre et manquent cruellement de saveur. De plus, le fait de les transporter depuis un autre pays engendre des impacts carbone nocifs pour la planète.

Pour être certains de consommer local, vous pouvez vous rapprocher de coopératives ou d’associations comme les AMAPs. Grâce à un système d’abonnement, vous pouvez récupérer chaque semaine un panier de producteur vous garantissant ainsi de consommer local et de saison. C’est un bon moyen aussi de découvrir de nouveaux légumes que l’on ne trouve pas ou plus en supermarché. Vous pouvez aussi vous rendre sur des exploitations agricoles qui proposent un système de cueillette. Vous pourrez ainsi allier une sortie en plein air et le plaisir de récolter vous-même vos fruits et légumes.

cagette de fraises

Et pour le prix ?

Nous pensons souvent à tort que manger de saison coûte plus cher. Effectivement, en grande surface, les prix appliqués sur les produits locaux sont souvent plus élevés que ceux des produits importés. C’est d’autant plus vrai si on ajoute des intermédiaires entre les producteurs et les consommateurs. Chacun va se positionner sur un prix et appliquer sa marge. Ce qui a pour conséquence d’accroître le prix de vente. A noter également que si vous achetez des produits français, les conditions de rémunération de nos agriculteurs ne sont pas identiques que celles d’autres pays. En France, nous faisons en sorte que nos agriculteurs travaillent dans des conditions convenables avec un salaire correct. Ce qui n’est pas le cas de tous les pays. Les conditions météo jouent aussi un rôle important dans l’application des tarifs.

Pour avoir une vision juste des prix pratiqués par les producteurs, le mieux est de se fournir en direct (si cela est possible) et limiter ainsi les intermédiaires.

Partager sur facebook
Partager sur linkedin
Partager sur email